You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.

georges

[charger la suite]

concepteur

1. le projet urbain
georges est [urbaniste], [paysagiste] et [architecte]. Il accompagne aujourd’hui plus d’une vingtaine d’acteurs de la ville, publics et privés de la stratégie territoriale à la maîtrise d’oeuvre.

les racines grecques de georges, geo — la terre — et ergos — le travail, évoquent la posture de l’atelier : il est le [laboureur ingénieux] qui ouvre et prépare la terre pour sa mise en culture.

georges développe des méthodes et des outils inclusifs et économes qui l’ont distingué au palmarès 2014 des jeunes urbanistes, à sessions du concours europan (pôle gare de •Savenay, ville campus de •Paris-Saclay et plateau du •Haut-Montreuil) ainsi qu’à plusieurs appels à projets urbains innovants (Réinventer la Seine, Inventons la Métropole du Grand Paris).

2. les conditions du projet
la véritable qualité urbaine dépend tout autant de l’appropriation habitante, de sa déclinaison opérationnelle que de sa conception initiale.

elle ne se détermine pas, mais s’affine, au jour le jour, pour s’adapter à l’assèchement des ressources publiques, à l’impératif environnemental, au phénomène de métropolisation… La mission du [concepteur] s’élargit, ses compétences s’étendent, ses méthodes et ses outils se renouvellent. 

Le projet devient [processus]. Le concepteur devient stratège.

georges conçoit des démarches de projet qui mobilisent l’intelligence collective de la ville et des territoires : habitants, usagers, entrepreneurs, élus, techniciens, chercheurs… Il structure et anime des nouveaux partenariats, des modes de gouvernance et de financement alternatifs.

inventif

L’atelier déploie ses méthodes et ses outils de conception et de fabrication selon deux axes complémentaires : l’écologie et l’économie de projet.

1. écologie de projet
georges écoute, observe, analyse et met en relation pour détecter et fédérer l’écosystème territorial local le plus adapté et pertinent à la conduite et au développement du projet : [arpentages collectifs], [entretiens prospectifs], [ateliers exploratoires]…
permettent de révéler les richesses sur lesquelles prendre appui et de cibler les difficultés sur lesquelles concentrer les efforts.

Ici, la gestion économe d’une ressource naturelle. Là-bas, la priorité à redonner à l’espace public et aux usages. Plus loin, la révélation d’un paysage ou d’une architecture.

2. économie de projet
georges convoque, explore et combine avec inventivité les outils opérationnels pour un [urbanisme négocié] et inclusif : montages innovants, [stratégies d’activation], démarches de [co-production]/[concertation], [gouvernance collective], finance participative…
sont autant de leviers mobilisés pour concevoir ensemble un espace habité plus vivant, plus désirable et plus accessible.

Aujourd’hui, la nécessaire question du logement abordable, une offre de nature productive, vivrière. Demain, la structuration d’une micro-économie locale, agile et engageante.

engagé

1. enseignement et recherche
georges enseigne et coordonne plusieurs programmes dans les écoles d’architecture
de Paris-Belleville et Marne-la-Vallée, ainsi qu’à l’Ecole des Ponts ParisTech, au Conservatoire National des Arts et Métiers et à l’Ecole de la Nature et du Paysage (INSA Centre Val de Loire). Il publie dans le cadre de la 16e biennale internationale d’architecture de •Venise « L’hypothèse collaborative, conversation avec les collectifs d’architectes français » aux éditions HyperVille avec Mathias Rollot. Il travaille sur un deuxième projet éditorial Le manuel illustré d’économie urbaine” avec Isabelle Baraud-Serfaty.

georges est régulièrement invité à débattre dans le cadre de séminaires, colloques et conférences : à la Biennale d’Architecture de •Venise, à la Cité de l’Architecture, au Club Ville et Aménagement, au Pavillon de l’Arsenal de •Paris, à la 27e région, à l’Architectural Association de •Londres, aux séances de travail de l’Observatoire Régional Foncier d’•Ile-de-France…

#selectiondumoment :

thibault barbier

[paysagiste] [urbaniste]

Diplômé de l’école de la nature et du paysage de Blois (INSA Centre Val-de-Loire) et du DSA de l’eavt de Marne-la-Vallée. Il est maitre de conférence associé à l’eavt de Marne-la-Vallée. 

Thibault, dès son travail de fin d’étude où il était question du seuils de tolérance du milieu habité insulaire de Houat, cherche à définir la juste mesure dans le rapport aux ressources constructives et naturelles. Il dispose d’une expérience élargie du métier de paysagiste nourrie de ses expériences au sein de l’agence Obras, de l’équipe de maîtrise d’oeuvre de l’ile de Nantes (Smets, UapS) ou encore européennes au Danemark associé au groupement franco danois AVP+PLH sur l’étude pré-opérationnelle du tramway d’Odense.

Thibault Barbier, georges

aurélien delchet

[architecte]

Diplômé DPLG de l’ensa de Clermont-Ferrand, il enseigne à l’eavt de Marne-la-Vallée (outils d’analyse urbaine).

A la sortie de l’école, Aurélien possède déjà une solide expérience de l’exercice de la maîtrise d’oeuvre architectural. Il choisit de mettre en perspective sa connaissance de la genèse du projet et de la forme en s’expatriant, d’abord à Amsterdam, chez Claus en Kaan – ou il a l’occasion d’observer l’adossement de la construction à l’industrie plutôt qu’à l’artisanat – puis à Londres – où le portage de projet d’intérêt public a alors déjà amorcé de profondes mutations.

Aurélien Delchet, georges

mathieu delorme

[paysagiste] [urbaniste]

Diplômé de l’école de la nature et du paysage de Blois (INSA Centre Val-de-Loire) et titulaire d’un mastère spécialisé management urbain et immobilier (MUI) de l’Essec. Il est maitre de conférence associé à l’eavt de Marne-la-Vallée et référent Vie de Campus /​Vie étudiante de l’I-Site FUTURE. Il enseignement également à l’école des Ponts ParisTech et à l’école de la nature et du paysage de Blois.

Mathieu a débuté sa vie professionnelle côté maîtrise d’ouvrage à la mission de préfiguration de l’Etablissement Public de Paris-Saclay, dirigée par Pierre Veltz. Cette expérience a été fondatrice. Sur ce territoire où les jeux d’acteurs et les enjeux de développement métropolitain sont les plus exacerbés, la pratique du projet n’est possible sans la conception d’une véritable stratégie de négociation. Il réalise également la limite des méthodes classiques de développement et d’aménagement dans la transformation d’un territoire cloisonné en un système dédié à l’innovation. Des dispositifs plus légers d’animation, d’accompagnement des porteurs de projets, d’initiatives citoyennes ou entrepreneuriales, sont à inventer.

Mathieu Delorme, georges

yvan okotnikoff

[architecte]

Diplômé de l’ensa de Clermont-Ferrand, il est maitre de conférence associé à l’ensa Paris-Belleville. Il enseignement également à l’école des Ponts ParisTech.

Parmi les quelques inflexions qui caractérisent la trajectoire d’yvan, la plus déterminante a certainement lieu sur les bancs de l’école d’architecture. elle est suscitée par la rencontre d’un enseignant avec lequel l’exercice de projet prend une dimension nouvelle. il ne s’agit plus de résoudre une équation technique ou de ciseler un objet artistique, il est plutôt question de réglages continus entre un ensemble complexe et sa synthèse : le projet est l’occasion de formuler un propos.

Yvan Okotnikoff, georges

linda djerad

[office manager]

Titulaire d’un Master 2 en histoire de l’art à l’Université Paris-Sorbonne.

Linda a rejoint Georges au printemps 2018 après des premières expériences à la biennale d’art contemporain de Lyon, la BBC Worldwide et Goetzpartners. Elle est en charge de la gestion administrative et de la vie de l’atelier.

Linda Djerad, georges

raphaël zephir

[architecte] [urbaniste]

Diplômée et titulaire du DSA architecte-urbaniste de l’ensa de Marne-la-Vallée

Raphaël, chef de projet, a rejoint l’équipe parisienne au printemps 2018 après de premières expériences chez Obras et James KM Cheng Architects. Il est engagé dans les appels à projets urbains innovants de l’atelier ainsi que les missions de coordination urbaine complexes.

Raphaël Zephir, georges

lise kerdraon

[architecte]

Diplômée de l’ensa Paris La Villette.

Lise, chargée de projet, a rejoint l’atelier de Paris à l’automne 2016. Elle participe aux missions d’accompagnement des investisseurs privés dans le renouvellement de leurs pratiques (stratégie d’activation, programmation des rez-de-chaussés, offre habitante…) et de maîtrise d’oeuvre des espaces collectifs et publics (l’Atelier de l’Arsenal — lauréat Réinventer la Seine, Wood’up — projet lauréat du concours National Immeuble à vivre bois » à Paris).

Lise Kerdraon, georges

félicien pecquet caumeil

[architecte][urbaniste]

Diplômé du domaine d’étude Entre Ville Architecture et Nature de l’ensa de Clermont-Ferrand et du DSA d’architecte urbaniste de l’eavt de Marne-la-Vallée.

Félicien, chargé de projet, a rejoint l’atelier parisien à l’automne 2016. En charge des études urbaines prospectives et des appels à projets innovants, il travaille sur les consultations publiques/​privées ainsi que sur la maitrise d’oeuvre d’espace public (Pôle d’échange intermodal d’Aurillac).

Félicien Pecquet Caumeil, georges

edouard bergeret

[architecte]

Diplômé du département Ville Architecture et Territoire de l’ensa Paris-Malaquais. 

Edouard, chargé de projet, a rejoint l’atelier parisien à l’hiver 2018 après une première expérience chez Hubert & Roy Architectes. Il conduit la mission d’assistance à maitrise d’ouvrage « atelier des territoires — eau et aménagement » pour la compte de la DDT de l’Yonne et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie. Il travaille également sur les processus de revitalisations ruraux et métropolitains de l’atelier (Ville de Sarre-Union, Reinventing Cities, etc.)

Edouard Bergeret, georges

benoît lanoë

[paysagiste] [ingénieur]

Diplômé de l’ITIAPE de Lille.

Benoît a parcours professionnel associant agence de conception et entreprise d’aménagement. Il a rejoint l’atelier de Nantes au printemps 2018 et suit la mise en oeuvre des espaces publics du Champ de Manoeuvre.

Benoît Lanoë, georges

justine noël

[paysagiste]

Diplomée à l’ens du paysage de Versailles.

Justine a rejoint l’agence parisienne au printemps 2018 . Elle travaille sur les missions d’urbanisme réglementaire (PLUi, Scot) et les démarches de stratégies territoriales de l’atelier.

Justine Noël, georges

arthur poiret

[architecte] [urbaniste]

Diplômé d’état de l’ensa de Strasbourg et titulaire du DSA de l’ensa Paris-Belleville, il enseigne à l’ensa Belleville.

Arthur, chef de projet, travaille pour l’exploration des alternatives à l’acte de construire par la valorisation des territoires et de leurs ressources. Co-responsable du champ « construction collective », il pilote notamment les processus inclusifs du projet de reconversion de la caserne Mellinet (avec Bellastock) et du champ de Manoeuvre, à Nantes.

Arthur Poiret, georges

léonard bougault

[architecte] [urbaniste]

Diplômé de l’école du Bauhaus de Weimar et titulaire du DSA architecte-urbaniste de l’EAVT de Marne-la-Vallée Léonard, a rejoint l’équipe parisienne à l’été 2018, après de premières expériences aux ateliers de paysages Bruel Delmar et à l’IAU-idf. Il est engagé dans les appels à projets urbains de l’atelier ainsi que sur le projet de renouvellement urbain des coteaux de l’Ille à Rennes.

Léonard Bougault, georges

anaïs costeramon

[paysagiste] [architecte]

Diplômée de l’ENSP Versailles et de l’ENSA Paris-Malaquais.

Anaïs a intégré l’équipe de Paris en septembre 2018. Après avoir travaillé en agence de paysage (Bassinet Turquin Paysage, BASE), elle est mobilisée sur des projets aux échelles et thématiques multiples, tels que de l’accompagnement de maîtrise d’ouvrage pour des projets urbains (ZAC de l’Union à Roubaix-Tourcoing) ou de la maîtrise d’oeuvre architecturale et paysagère (T6B, Coeur d’îlot à Brétigny, Parklife Disney)

Anaïs Costeramon, georges

charles rives

[architecte][urbaniste]

Diplômé de l’ensap de Lille et titulaire du DSA d’architecte urbaniste de l’eavt de Marne-la-Vallée.

Charles, chargé de projet, a rejoint l’atelier parisien à l’été 2016. En charge des études urbaines opérationnelles, il conduit le plan guide de secteur Plaine Achille (St Etienne), la maitrise d’oeuvre urbaine de la ZAC de l’Union (Roubaix Tourcoing) et la reconversion de la caserne Mellinet (Nantes). Il amorce un travail de recherche (Thèse CIFRE) sur l’économie de projet.

Charles Rives, georges

les anciens georges

[2015] Claire Aquilina, Luc Dalla Nora, Julie-Alisson Ducros.
[2016] Corinne Jaurand, Juliette Riby, Mélanie Eck, Ninon Bonzom, Pauline Soulenq, Antoine Scalabre, Thibaut Bertoux.
[2017] Manuel Bertrand, Antoine Marchand, Pietro Mariat, Nils Bailly, Clément Pastrello, Anthony Wong.
[2018] Adèle Roche, Rose-Anna Foris, Adèle Sorge, Mathis Rager, Gaspard Bégué, Alix Eoche-Duval, Caroline Wypychowski.

les anciens Georges, georges

devenir georges

à la recherche d’un stage ou d’une collaboration ? Merci d’envoyer vos CV + BOOK à : recrutement(at)ateliergeorges.fr

Devenir Georges, georges

georges écoute les bruits de la ville et de ceux qui la font — Bienvenue sur [radiogeorges]

radiogeorges — © , georges

Retrouver les créations et conversations sonores de georges, au coeur du travail de l’atelier avec Lolita Voisin pour la réalisation, Guillaume Legret pour la technique et Julia Vallvé pour la coordination.

[conversation infinie]
La conversation infinie de [radiogeorges] est le prolongement sonore du projet éditorial de l’atelier [l’Hypothèse Collaborative], conversation avec les collectifs d’architectes français, paru en mai 2018. La publication papier s’anime et s’amplifie lors de deux rendez-vous radiophoniques : au Pavillon français de la biennale d’architecture de •Venise, invité par Encore Heureux, dans la cadre du projet « Lieux Infinis », et au Pavillon de l’Arsenal à •Paris.

1 Pavillon français •Venise /​23 juin 2018
Pour le lancement de [l’Hypothèse Collaborative], les protagonistes de la publication papier sont invités à une première conversation structurée autour des trois chapitres du livre.

radiogeorges — © , georges

•Télécharger le communiqué de presse

Chapitre 1, Faire sur le terrain pour savoir comment faire

Avec ETC, Encore Heureux, mit, Quatorze, Plateau urbain, Bellastock et Philippe Rizzotti.

Chapitre 2, Faire sur le moment pour faire avec

Avec Vraiment Vraiment, Bruit du Frigo, SNCF immobilier, Cochenko (Bonjour Cascade), Les Saprophytes, Yes We Camp, Plateau urbain, Fil, Ya+K

Chapitre 3, Faire sans, faire autrement

Avec Echelle Inconnue, ANPU, Pli, ENSA Lyon, ANCA (ENSA Nancy), Flavien Menu

2 Pavillon de l’Arsenal •Paris /​27 octobre 2018
La conversation de l’Arsenal réunit à nouveau les protagonistes de la publication papier pour un plateau radio autour des grandes controverses qui ont émergé lors de la conversation de lancement, au Pavillon français de la biennale de Venise.
radiogeorges — © , georges

•Programme complet bientôt disponible !

[Arpentage habitant]
radiogeorges — © , georges

L’arpentage habitant de [radiogeorges] rend compte d’une mobilisation citoyenne dans le cadre des Atlas de Paysage de la ville de •Nantes. En 2016, sur le terrain, Georges profite du receuil la parole habitante pour questionner les raisons de leur implication. 

[Retour au Tank]
radiogeorges — © , georges


Le Retour au Tank de [radiogeorges] propose une immersion dans un projet de réhabilitation de l’atelier : Le Tank, premier lieu de corpo-working de l’écosystème numérique à •Paris. En 2015, un an après sa livraison, retour sur les usages de ce lieu où l’on se croise, s’entrechoque, se côtoie et s’entraide, bref, où l’on travaille.